Consultation psychiatrique
pour adultes à Paris dans le 16e arrondissement

Il n’y a pas d’âge pour commencer un travail sur soi. Lorsque vous franchissez la porte de mon cabinet, vous disposez d’une écoute attentive. Quels que soient vos problèmes, qu’ils soient liés à du stress au travail, à des problèmes de couple, à des troubles obsessionnels ou psychosomatiques, il est important d’en parler. N’attendez pas que cela soit pire avant de venir consulter. M’appeler pour prendre rendez-vous est la première étape du travail que nous entreprendrons ensemble. Je sais qu’il n’existe pas de petites souffrances et qu’appeler est un moment important. C’est pour cela que je cherche à recueillir un maximum d’informations dès votre appel, et que je ferai toujours le maximum pour vous proposer un rendez-vous le plus rapidement possible.

Docteur Pierre Tuffet,
Cabinet psychiatre à Paris 16e

J’exerce depuis suffisamment longtemps pour savoir que les raisons de consulter sont multiples. Certaines pathologies sont insidieuses et peuvent parfois ne pas être comprises par votre entourage. Une fois que vous avez franchi la porte de mon cabinet pour un premier rendez-vous, nous convenons ensemble d’un rythme de séance afin que vous puissiez bénéficier de l’écoute dont vous avez besoin. Que vous souffriez de dépression, de problèmes relationnels, de dépendance, que vous rencontriez des problèmes dans votre couple ou du stress au travail, ne vous fiez pas à Internet et venez consulter. Troubles du comportement ou phobies ne sont pas des fatalités. Agir, c’est ne plus subir : faites confiance à un psychiatre expérimenté. Ma spécialisation en tant que pédopsychiatre ne doit pas rebuter l’adulte que vous êtes à venir consulter. J’ai en effet acquis la conviction durant ma longue carrière que les troubles de l’adulte s’ancrent dans des événements de la petite enfance. Travailler avec les enfants me permet donc de mieux traiter les adultes.
Il n’y a pas de petites souffrances, ni de petits symptômes, il y a de la souffrance et des symptômes et il convient de leur prêter une oreille attentive pour ne pas qu’ils s’aggravent.